krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue bernoise contre le cancerBlogBlog

Raconter sa vie peut aider

À l’occasion d’une conférence qui s’est déroulée le 4 septembre 2018, le «cancer survivor» Tom Rothenbühler a raconté l’histoire de sa survie. L’organisation de cette manifestation était un défi particulier non seulement pour la LBC, mais aussi pour les deux intervenants, Tom Rothenbühler et Markus Hari. La soirée était un succès remarquable et a laissé le public profondément touché et reconnaissant.

Interview: Dr Christine Aeschlimann, directrice de la Ligue bernoise contre le cancer

Cher Tom, il faut du courage pour présenter un tel exposé. Où avez-vous trouvé la motivation et la force pour réussir?

Depuis un certain temps déjà, j’avais cherché une opportunité de raconter mon histoire à des personnes qui se trouvent dans une situation similaire afin de leur donner force et confiance. Moi aussi, j’avais retrouvé l’espoir en écoutant une histoire qui ressemblait à la mienne. Alors je me suis dit que ce qui m’a aidé pourrait également profiter aux autres et j’ai consenti à raconter mon histoire lors de cette soirée.

Comment avez-vous et votre entourage vécu le temps de préparation et la soirée elle-même?

Au cours de la préparation, mes proches et moi avons revécu le passé. Cela a parfois suscité de grandes émotions, mais il y avait aussi le soulagement d’avoir surmonté cette période difficile. La conférence était très impressionnante pour moi. J’ai vu tous ces gens qui se trouvaient dans une situation similaire et j’avais l’occasion, en racontant mon histoire, de leur procurer l’espoir et la force nécessaires pour lutter contre la maladie.

Quels enseignements avez-vous tirés de cette expérience?

Raconter mon histoire à des étrangers était une expérience très intéressante, surtout parce que je n’avais jamais fait cela dans un cadre pareil et devant un public aussi nombreux.

Vous n’avez jamais été client de la Ligue bernoise contre le cancer. Comment avez-vous pris connaissance de notre idée d’organiser la soirée «Ma vie avec le cancer» et comment avez-vous vécu la collaboration et le soutien de la LBC?

J’avais le souhait de partager mes expériences. Mon médecin m’a parlé de la LBC et a établi le contact. Il était important pour moi de raconter mon histoire personnellement aux gens et cette conférence m’en a donné l’occasion. Je tiens à remercier la LBC pour l’organisation impeccable de la manifestation.

Vous avez su vous aider vous-même grâce à un esprit combatif et une volonté incroyables. La pratique de la pleine conscience a également joué un rôle important. Vous continuez encore aujourd’hui à appliquer cette méthode régulièrement?

Je ne dirais pas que je me suis aidé moi-même. C’était un atout supplémentaire qui a contribué à lutter contre la maladie. Bien sûr que je continue à pratiquer la méditation et je recommande vivement cette méthode à tout le monde.

Pour terminer: qu’avez-vous appris de cette expérience de la maladie?

Je pense que toutes les personnes concernées seront du même avis: il faut profiter de la vie – on ne sait jamais quel âge on atteindra, mais il faut utiliser au mieux le temps qui nous est donné.