krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue bernoise contre le cancerEN OCTOBRE, NOUS VOYONS ROSE

EN OCTOBRE, NOUS VOYONS ROSE

En Suisse, environ 6500 femmes et 50 hommes développent un cancer du sein chaque année. C’est le type de cancer le plus fréquent chez les femmes.

La prévention peut sauver des vies
À travers différentes interventions, la Ligue bernoise contre le cancer s’engage tout au long du mois d’octobre pour plus de visibilité, pour le dépistage et la détection précoce, car nous considérons le dépistage du cancer du sein comme une grande opportunité et le travail de prévention comme un moyen de sauver des vies.

Dans le canton de Berne, les femmes de plus de 50 ans sont invitées à passer une mammographie (radiographie des seins) tous les deux ans. La participation à ce programme de détection précoce du cancer du sein est facultative. Mais les chances de survie sont en principe meilleures et les traitements moins lourds si une tumeur est décelée tôt. C’est pourquoi la Ligue bernoise contre le cancer recommande de participer au programme de dépistage. L’examen n’est pas soumis à la franchise et vous ne payez que la quote-part. Vous trouverez toutes les informations utiles ici​​​​​​​.

Le cancer se fiche de savoir qui vous êtes – mais nous, non.